Une bière, NoYdem et moi #1/2

Il y a de ça plusieurs semaines, l’équipe de Ginette a eu l’occasion de rencontrer les membres de NoYdem, un groupe de rock alternatif ! Un groupe de rock alternatif? Le fait de dire « Rock alternatif » à haute voix a fait trembler l’équipe! Putain, ROCK ALTERNATIF comme The Vaselines ou Fall Out Boy ? Un groupe français en plus !

Chez Ginette, on déteste les dossiers de presse beaux comme des camions… Ça tombait bien, on n’en a pas reçu. On a donc procédé le plus simplement du monde: recherche sur la toile !

Première surprise: on tombe sur un cover de Bad Romance de Lady Gaga… C’est pas qu’on n’aime pas Lady Gaga à la rédac mais… en fait si on ne peut pas encadrer Lady Gaga dans l’équipe. Du coup… On s’est tâté…

Deuxième surprise: le groupe a un super site internet sur lequel on trouve l’ EP The Landing ainsi que l’album #Album en téléchargement libre et gratuit

Après la conf de rédac, on se pose deux trois questions, puis on décide sans même avoir écouté ce que le groupe proposait d’envoyer la stagiaire. Un titre gratuit ouais, un album c’était trop chelou pour nous…

La stagiaire se met donc au boulot -sérieusement- ! Elle regarde les vidéos, se tape le cover de Bad Romance et là… Bordel de merde, le charme opère… On la voit se trémousser comme une pauvre allumeuse du samedi soir sur sa chaise et dire qu’elle kiffe le cover… Courageuse, elle se lance même à l’écoute de l’album et sans rien dire de plus, elle file à la station Hôtel de ville où Gia  le guitariste et booker du groupe (à gauche) vient la chercher et ensemble ils rejoignent Julien (à droite forcément), le chanteur et auteur des textes.

PicsArt_02_03_2015 22_56_46

L’interview se déroule dans un bar sympa qui leur sert de QG. L’ambiance est bonne. A la table voisine se déroule un anniversaire. Les pintes et le micro de la stagiaire les attirent. C’est le moment idéal pour une interview fleuve…

EXTRAIT:

Ginette : Pardon mais… C’est quoi ce nom ?

NoYdem : C’est une bien longue histoire. Ça vient de quand on était plus jeune, 16 ans. A la base on était Alex, Mike et moi. Gianni nous a rejoint il y a 4 ans environ. On s’était juste trouvé différents dans notre style alors on a pris le mot « IDEM » qui signifie « pareil », on a mis un « NO » pour la négation et un «Y » pour le style. Et ça fait NoYdem.

Ginette : En gros elle date de quand la formation ?

NoYdem : 10 ans au total dont 4 ans avec Gia. Après, 10 ans c’est grosso modo. C’est quand on a commencé à jouer. On a chacun pris ses instruments et on a joué. Plusieurs musiciens se sont succédé mais depuis que Gia est là on se marre bien. On fait de la musique qui nous plaît. Concrètement si là le projet prend un certaine forme c’est parce qu’on est tous les 4 sur la même longueur d’onde et qu’on est de vrais potes à la base.

Ginette : Vous avez sorti un album ?

NoYdem : On a fait un EP et un album. En janvier d’il y a deux ans on a sorti l’EP qui s’appelle The Landing puis un album #Album qu’on avait fait dans la foulée mais qui est sorti en janvier et qui se compose de 10 titres. On précise que les deux sont en téléchargement gratuit et légal sur notre site. C’est une volonté de notre part qu’il soit gratuit. On est entièrement autoproduit. Oui la musique ça coûte de l’argent mais pour ce 1er album on voulait partager cette aventure et peut-on faire mieux que l’offrir ? Ca ne veut pas dire que le 2ème album sera gratuit mais c’est comme ça qu’on a voulu vivre la chose. Le 1er ne nous est pas revenu si cher que ça, on avait tout travaillé, tout pré produit. On a fait ça avec le studio STAKATO. C’est une envie d’inviter les gens à nous écouter.

Ginette : L’album et l’EP sont gratuits… J’entends cette idée de vouloir inviter les gens etc mais c’est pas plutôt pour une posture ? une façon d’attirer ?

NoYdem : On tourne beaucoup et un peu partout. Pour nous, l’idée pour l’instant n’est pas forcément de se faire de l’argent mais on ne souhaite pas en perdre trop quand même… Le téléchargement est gratuit, en revanche si tu veux un album physique bien entendu il sera payant. Quand on va en concert dans les coins où l’on nous aime bien comme Charleville-Mézières on nous dit que c’est cool d’avoir le téléchargement mais certains veulent, aiment avoir l’objet donc c’est cool d’avoir un support à proposer. L’esprit du groupe et qu’on veut qui gravite autour du groupe c’est le « friendly » et en fait on voit la vente de nos albums physiques plutôt comme une façon de nous aider et de nous encourager, ça a un côté participatif. Après tu peux aimer ce qu’on fait et télécharger librement et légalement notre album. Ca nous va aussi.

En concert on vend un package « CD+EP » pour 10€. L’acheter c’est clairement nous soutenir puisque, encore une fois, on peut écouter notre musique gratuitement.

Ginette : Comment fonctionne le groupe ?

NoYdem : Ça dépend vraiment du contexte, de la chanson. Je peux arriver un jour avec une idée précise, on bosse dessus une heure et hop c’est terminé, comme on peut y mettre beaucoup plus de temps pour les arrangements, pour peaufiner un peu plus. C’est lié à notre état d’esprit : ça peut venir d’un coup comme ne aps venir pendant deux moi et en deux semaines sortir 4 chansons ! On est 4 compositeurs, on a tous une part dans les compos.

Ginette : Ok, tout le monde compose. Est-ce que tout le monde écrit ?

NoYdem : Ah non. C’est moi (ndlr : Julien) qui écrit. C’est moi qui chante, c’est moi qui écris. J’ai besoin que ce soit mes mots. Il y a des sujets tantôt légers tantôt moins, certains me tiennent plus à cœur que d’autres.

Ginette : Dans les choses qui te tiennent à cœur, tu me présenterais quoi par exemple ?

NoYdem : Lost Memories qui parle de la maladie d’Alzheimer. J’ai connu des gens qui en sont atteints, j’ai tenté d’en discuter mais c’est évidemment très compliqué mais c’est quelque chose qui m’a touché et j’ai eu envie d’écrire sur ça.

Ginette : Et toi Gia, qui est le dernier arrivé, comment t’as réussi à taper l’incruste dans le groupe ?

NoYdem : J’étais en contact avec Mike le bassiste, on a pas mal discuté. Il m’a dit qu’il avait un groupe, qu’il cherchait un guitariste. J’avais été dans un autre groupe mais il ne se passait pas grand-chose. C’est parti de rien, on a commencé la 1ère répèt et elle s’est finie en jouant au poker autour de bières.

Julien : Pour la 1ère répèt y’avait 2 reprises prévues, Gia n’en avait apprises aucune, on a joué deux minutes je crois. En même temps on avait besoin d’apprendre à se connaître, histoire de voir si ça marcherait ou pas entre nous. On a eu testé d’autres musiciens, chanteurs mais quand les fondations ne sont pas solides, ça ne sert à rien de chercher à aller plus loin. On aime que les choses se fassent d’elles-mêmes.

Ginette : Mais avec tout ce turn-over, c’était pas compliqué de garder le même nom ?

NoYdem : La question ne s’est jamais posée. Personne n’a jamais évoqué ça.

Ginette : Vous faites beaucoup de scènes ?

NoYdem : On essaye ! Gia nous trouve de belles dates ! Il se démène pas mal !

De la scène parlons-en justement !

NoYdem sera en concert ce samedi 30 mai à la Flèche d’Or à Paris !! Franchement, faut venir écouter ce son !!!

PicsArt_22_03_2015 16_55_25

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s